Le Sikkim

Chapitre 1

Le Sikkim, capitale Gangtok, est un ancien petit royaume himalayen devenu province indienne limité à l’Ouest par le Népal et au Nord et à l’Est par le Tibet (Région autonome de la Chine). L’économie est essentiellement basée sur l’agriculture, On cultive le riz en terrasses, le maïs, le millet, le blé, l’orge, l’éleusine, les oranges, le thé et la cardamome. Sa population est de tradition hindouiste par son origine népalaise et bouddhiste du fait de ses liens avec le Tibet. Un des monastères les plus connus du Sikkim est celui de Pemayangtse qui remonte au début du XVIIIe siècle. Les drapeaux et bannières à prières sont installés sur les crêtes ventées mais aussi dans les vallons où circulent les brises thermiques.

Chapitre 2

Essentiellement montagneux et offrant des paysages spectaculaires, avec notamment le Kangchenjunga qui culmine à 8586 m, le Sikkim reçoit régulièrement des chutes de neige et voit son climat conditionné par la mousson d’été à laquelle il est particulièrement exposé.

En automne, la végétation se pare de teintes extraordinairement variées, douces ou contrastées, donnant l’impression d’un univers où les dieux jouent avec les couleurs. Les orchidées sont la parure du Sikkim. On en trouve jusqu’à 3 000 mètres d’altitude. On peut voir également quatre mille espèces différentes de fleurs, des rhododendrons, et des magnolias.